Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Incontournables

 

 

LogoClefChps[3]

    

        La Météo

Redon, La gacilly, St Perreux,

 St Vincent, St Jean la poterie

 Glénac.

 

 

Les liens amis

 

nostressfishing logo

 

nostressfishing

 



Photographie naturaliste
 

 
Carnavenir.gif
         Carnavenir.com

 

Recherche

Nos partenaires

 

 

 

 

 

 

             contact.gif

 

         contact.gif
/ / /

P1030404

 

À l époque où il est habituel de dire qu'il y a une crise du bénévolat associatif fêter les 70 ans d'une association peut paraître paradoxal. Pourtant la réalité est bien là, l'AAPPMA du Mortier de Glénac a été créée le 3 juillet 1942 par (voir le PV de constitution)
Le sympathique clin d'œil de l'histoire veut que l'arrière petit fils d'un des créateurs de l'association soit aujourd'hui membre du conseil d'administration de L'AAPPMA, nous venons de le découvrir lorsque je me suis intéressé à la création de l'association.
Depuis 70 ans, que de changements dans le monde de la pêche. Les rivières pour la plupart d'entre elles ont été recalibrées,et  la qualité d'eau qui n'a fait que se détériorer au fil des années.
Que dire aussi de la population piscicole ? À l'époque de la création de l' AAPPMA il y avait abondance de poissons, brochets, perches, anguilles, tanches, brèmes, carpes et autres gardons, les pêcheurs se régalaient, et puis tous ces poissons étaient consommés.
À cette époque les pêcheurs ne connaissaient pas le sandre, le blackbass, les écrevisses, le poisson-chat et surtout le silure le « petit dernier arrivé » celui qui fait le plus causer.
On pêchait avec des cannes en bambou, qui a l'époque n'étaient pas lourdes, c'est aujourd'hui qu'on les trouve lourdes, on pêchait « naturel », avec des esches vivantes de préférence.
À m'entendre vous pensez tous que c'était mieux avant, je ne sais pas, c'était différent c'est sûr.

Aujourd'hui tout n'est pas si mauvais, même recalibrées, nos rivières sont poissonneuses, la qualité de l'eau s'améliore.
La population piscicole a évolué avec du négatif et du positif, la raréfaction de l'anguille est catastrophique, car localement elle est emblématique. Le poisson-chat et les écrevisses sont des nuisibles dont la présence n'est pas souhaitable dans nos rivières. Et le silure, impossible aujourd'hui de ne pas en parler, car tous les pêcheurs ont un avis sur ce poisson, la plupart du temps très négatif, accusé de tout manger, il serait responsable de la plupart des bredouilles. Objectivement c'est plus compliqué que cela, on est loin d'avoir toutes les connaissances nécessaires pour donner un avis objectif, le bon sens me fait dire qu'une rivière n'est pas un fleuve et que donc l'influence de la présence de ce poisson dans l'Oust ou dans l'Aff n'y a sans doute pas les mêmes effets négatifs.
En contrepartie, la présence du blackbass et du sandre est très appréciée, et ce d'autant plus que les habitudes des pêcheurs ont évolué avec le temps. Les pêcheurs qui consomment leur poisson choisissent parmi ceux qui ont le plus de qualités culinaires.
Et puis on pêche de plus en plus maintenant pour le plaisir, alors on opte pour un prélèvement raisonnable et raisonné, ce qui finalement est une bonne chose, remettre a l'eau des poissons que l'on ne va pas consommer et se limiter en nombre est une tendance que je ne peux que saluer. La pêche c'est avant tout du plaisir, le plaisir d'y être et d'attraper du poisson, pas forcément de le tuer.

Et que dire de la grande évolution qui s'est faite au niveau du matériel, plus de bambou, plus de fibre de verre, du carbone, des matériaux composites légers et solides, et les leurres, on ne sait plus lesquels acheter tellement le choix est vaste.
De la haute technologie aussi bien sur les cannes que sur les moulinets, alors certains se font d'abord plaisir avec le matériel.

Un des grands enseignements de toutes ces années mises au service des milieux aquatiques et de la pêche est incontestablement le savoir et l'expérience acquis et transmis par tous les bénévoles de l'association depuis sa création.
Si dans l'intitulé de l'association il y a les mots « agréée pour la protection du milieu aquatique », ce n'est pas par hasard, mais bien parce que les pêcheurs ont un profond respect pour l'environnement.
Chacun d'entre nous joue le rôle de sentinelle près des rivières, alors bien sûr nous sommes prompts à dénoncer toute atteinte aux milieux aquatiques, ce qui de temps en temps nous créer certaines inimitiés, mais se faisant nous ne faisons que jouer notre rôle.
Nous n'avons aucune prétention, nous souhaitons simplement pouvoir participer plus et plus souvent a certains projets concernant les milieux aquatiques, notre expérience, nos compétences, notre recul façonnés sur le terrain depuis toutes ces années nous légitiment et doit faire de nous un partenaire incontournable.
Je vous remercie de votre attention.

P1030408 (Copier)

Partager cette page

Repost 0
Published by